santé   |   habitat   |   recherche   |   bureaux   |   équipements   |   liste

48 logements sociaux

Tremblay-en-France, France

lieu : Tremblay-en-France (93)

​​maîtrise d'ouvrage : Vilogia

calendrier : concours 2014

surface : 3 290 m² S.D.P.

montant des travaux : 6 900 000€ ht

mission: mission de base

Le site s’inscrit dans un projet de rénovation urbaine, qui prévoit la requalification progressive de l’avenue de la Résistance, afin de la rendre plus urbaine.  Le parti architectural et urbain consiste à créer un projet structurant à l’entrée de la ville, qui répond à la fois au caractère urbain du site et à son image très arborée. Les éléments principaux de notre réflexion s’appuient sur les points forts suivants : Signal à l’entrée de la ville ; Architecture « douce » qui s’insère harmonieusement au site ; Espaces verts bien intégrés ; Conception soignée et gestion de l’intimité du logement ; Enjeu du développement durable.

Laboratoire-Serre S2

Orléans, France

lieu : Orléans (45)

​​maîtrise d'ouvrage : Centre INRA Val de Loire

maîtrise d'oeuvre : Emergence architectes + ACR2 Architectes + Emergence Ingé.

calendrier : concours 2014

surface : 650 m² S.D.P.

montant des travaux : 1 650 000€ ht

mission: mission de base

La construction d’un labo-serre à l’INRA d’Orléans nécessite une réflexion architecturale exigente, compte tenu de l’insertion d’un nouvel édifice dans un site hétérogène -tant du point de vue de l’architecture existante que de celui des
végétaux- ; et de l’imbrication de deux corps distincts que sont le laboratoire et la serre.

La volonté de produire une architecture simple, compacte et lisible s’inscrit dans la démarche environnementale intégrée au
projet.

270 logements étudiants

Villebon-sur-Yvette, France

site : Villebon-sur-Yvette (91)
maîtrise d’ouvrage : Efidis    
maîtrise d’œuvre : Emergence architectes mandataire + Emergence Ingénierie
surface : 4900m²  S.H.O.N.    
calendrier : études 2013    
montant des travaux : 11 400 000€ h.t.    
mission : mission de base
               O.P.C. Emergence ingénierie

Comment concilier deux échelles - r+4 face à des maisons de plein pied, soit un rapport de 5 à 1- et deux densités - 271 logements sur 4400 m2 face à 60 logements sur environ 11000 m2, soit un rapport de 70 logements/1000m2 à 6 logements/1000m2 - ?  L’opposition des deux échelles et des deux densités fait l’une l’inverse de l’autre dans sa définition (hauteur importante/hauteur faible, densité élevée/densité faible), le concept du projet est ici : la résidence étudiante imprime en négatif le lotissement pavillonnaire, l’horizontalité devient verticalité et les pleins deviennent les vides.

140 logements pour travailleurs migrants

Verrières-le-Buisson, France

lieu : Verrières-le-Buisson (91)
​​maîtrise d’ouvrage : ADEF + Emergence Ingénierie
maîtrise d’œuvre : Emergence architectes + Emergence ingénierie
calendrier : études 2014
surface : 3176 m² S.D.P.
montant des travaux : 8 400 000€ ht
mission: études
               O.P.C. Emergence ingénierie

La parcelle s’ouvre sur des squares partagés par les immeubles limitrophes.
A son épicentre, elle abrite un vieil édifice vétuste qui accueille actuellement 98 travailleurs migrants. Le projet de construire 140 logements sur cette parcelle nécessite alors de prendre en compte l’existant provisoire et l’existant définitif. Il doit à la fois répondre aux exigences de l’éphémère nécessaire et du durable indispensable. Le phasage de la construction ne doit pas entamer l’architecture
et l’urbanisme, et ceux-là doivent répondre à tous les besoins y compris ceux anecdotiques.
 

50 logements pour "séniors"

Courcouronnes, France

lieu : Courcouronnes (91)
​​maîtrise d’ouvrage : Efidis​
maîtrise d’œuvre : Emergence architectes mandataire + Emergence Ingénierie
surface : 3180 m² S.D.P.
calendrier : études 2014
montant des travaux : 5 022 000€ h.t.
mission: études
               O.P.C. Emergence ingénierie

La grande majorité des typologies présentes à proximité du site accueillant la future résidence sont des habitats individuels ou semi-collectifs. Il n’y a que très peu d’habitat collectifs. Ce quartier de la ville de Courcouronnes s’est construit tel un conglomérat de petites organisations urbaines. La parcelle se situe au centre des activités du quartier et est bordée au nord de l’avenue Bérégovoy, possible source de nuisances. Le projet de s’inscrire dans le tissu urbain existant, dans les modes d’habiter de la ville, tout en, par sa morphologie architecturale, participant à la ville et parfois s’en protégeant.

32 logements sociaux

Villiers-le-Bel, France

lieu : Villers-le-Bel (95)
​​maîtrise d’ouvrage : Efidis​
maîtrise d’œuvre : Emergence architectes mandataire + Emergence Ingénierie
surface : 1950 m² S.D.P.
calendrier : études 2014
montant des travaux : 3 060 000€ h.t.
mission: études
               O.P.C. Emergence ingénierie

On est au croisement de 2 urbanismes opposés, l’urbanisme vernaculaire de petite échelle et l’urbanisme des grands ensembles à grande échelle. Au croisement de 2 deux modes d’habiter, celui des habitants des grands ensembles et celui des habitants des logements pavillonaires. Au croisement de 2 architectures, celle du linéaire et du collectif et celle du ponctuel et de la singularité. Le projet est un hybride entre l’urbanisme vernaculaire et celui de la grande échelle, entre l’habitat collectif et l’habitat individuel, entre l’architecture linéaire et collective et l’architecture ponctuelle et singulière.

78 logements sociaux, crèche de 60 berceaux et salle de sport

Villejuif, France

lieu : Villejuif (94)

​​maîtrise d'ouvrage : Valophis

calendrier : livraison 09/2017

surface : 6924 m² S.D.P.

montant des travaux : 12 219 000€ ht

mission: mission de base

Le programme distingue deux sous-ensembles : les 78 logements et les deux équipements liés à l’activité del’hôpital.Tout en composant un seul bâtiment, les deux programmes s’articulent et s’imbriquent harmonieusement. L’immeuble de logements développe un corps de bâtiment longitudinal sur lequel viennent se greffer deuxailes perpendiculaires. Le dernier étage forme un attique sur rue par son recul ménagé grâce aux terrasses. Le socle de l’immeuble de logements se poursuit à l’intérieur de l’hôpital jusqu’au parvis de la crèche. Le volume du projet vient ainsi comme une agrafe entre la ville et l’établissement hospitalier, tout en répondant aux exigences d’accès et de circuits dissociés du programme.

Siège social de l’entreprise Goyer

Fougères-sur-Bièvre, France

site : Fougères-sur-Bièvre (41)

maîtrise d’ouvrage : Groupe Goyer

maîtrise d’œuvre : Emergence architectes - Emergence ingénierie

surface : 1 800m²  S.H.O.N.

calendrier : livraison - 09/2015

montant des travaux : 1 849 000€ h.t.

mission : mission de base                

O.P.C. Emergence ingénierie

Le projet de restructuration et d’extension du siège social de l’entreprise Goyer se situe à Fougères-sur-Bièvre, le long de la rue H. Goyer. Sur la parcelle concernée se trouve une usine formant un ensemble de constructions hétérogène : la hauteur des faîtages, les matériaux, les volumes, les proportions des percements diffèrent. Le projet doit donc redonner une forme architecturale cohérente d’un point de vue morphologique, fonctionnel et vernaculaire : c’est à l’extension d’apporter une cohérence à l’ensemble, elle doit venir compléter et non s’ajouter.

1/7

Please reload